Informations sur le choix d'implants par le praticien

Un implant mammaire a pour objet l’amélioration ou la restauration de l’aspect morphologique et esthétique d’un sein.

Son utilisation nécessite une intervention chirurgicale qui, dans la grande majorité des cas, s’avère très bénéfique, tant sur le plan psychologique qu’esthétique. Les femmes ayant eu recours avec succès à cette intervention, reconnaissent y avoir gagné en féminité et confiance en soi. Ceci est particulièrement vrai pour celles qui ont bénéficié d’une reconstruction mammaire après avoir subi une ablation partielle ou totale du sein, car cela les aide à reconstruire leur image corporelle.

De nombreuses personnes craignent que les implants et la silicone utilisée soient à l’origine de maladies graves, systémiques, débilitantes, telles que cancers et maladies auto-immunes. A ce jour aucune des études scientifiques publiées n’a pu confirmer cette crainte.

Toutefois, comme toute intervention chirurgicale, la pose d'implant peut entraîner des complications locales et générales débouchant sur des traitements médicaux et, si nécessaire, chirurgicaux.

Professionnel de santé

CB not installed

Anatomie du sein

Le sein est constitué de tissu graisseux contenant les glandes mammaires. Chacun des compartiments de la glande mammaire est constitué de lobules et de canaux. Le rôle des lobules est de produire le lait en période d’allaitement. Les canaux transportent le lait vers le mamelon. Cet ensemble repose sur le muscle pectoral et va donner au sein sa forme, sa sensibilité et sa texture. Les seins sont soutenus par un système constitué par la peau et par des fibres qui pénètrent à l’intérieur de la glande mammaire. Lors d’une grossesse, lorsque les glandes sont temporairement élargies, après une perte de poids rapide ou avec les effets de la pesanteur, la peau et les fibres se distendent entrainant l’affaissement de la poitrine.

L’implant mammaire va permettre d’augmenter le volume du sein.

L’implant seul, peut ne pas être suffisant pour remonter la poitrine, corriger une asymétrie ou l’étirement de la peau. Votre chirurgien pourra, en plus de la pose d’implant, vous suggérer une intervention spécifique pour répondre aux indications et besoins qui vous sont propres.

Choix du site d’incision et du positionnement de l’implant

Choix du site d’incision

Il est nécessaire d’aborder avec votre chirurgien les avantages et les inconvénients du site d’incision approprié dans votre cas. Il existe 3 sites d’incision généralement utilisés.

Autour du mamelon
Périaréolaire
Sous le bras
Transaxillaire
Dans le sillon mammaire
Inframammaire
Periareolaire Transaxillaire Inframammaire
Cette incision est généralement peu visible.

La coupure à travers le tissu mammaire augmente les risques de modification de la sensation, d’infection et la probabilité de problèmes d’allaitement par rapport aux autres sites d’incision.
Cette incision pose moins de problème en cas d’allaitement et permet au chirurgien d’utiliser du matériel très peu invasif (très petit).

Cette approche est plus complexe et est associée à un risque plus élevé d’altération de l’implant et de positionnement incorrect.
Cette incision permet un meilleur accès à la loge d’implantation et une maitrise de l’implant.

L’incision de 4 à 5cm de long est généralement plus visible.

Choix du positionnement de l’implant

Vous devez également aborder avec votre chirurgien le positionnement de l’implant afin que celui-ci soit adapté à votre morphologie. La position optimale de l’implant dépend entre autre de l’épaisseur du tissu mammaire et de sa capacité à recouvrir l’implant. Chaque position d’implant présente des aspects positifs et des aspects négatifs que vous devez connaitre et examiner avec votre chirurgien.

Position rétro-pectorale Position Pré-pectorale
L’implant est positionné partiellement sous le muscle grand pectoral L’implant est positionné au-dessus du muscle pectoral et sous la glande mammaire
retro-pectorale pre-pectorale
Intervention chirurgicale potentiellement plus longue
Rétablissement potentiellement plus long
Opération potentiellement plus douloureuse
Ré-opération potentiellement plus difficile
Implants moins visibles et moins palpables
Probabilité moins élevée de contracture capsulaire
Mammographie plus facile
Préférable si le tissu mammaire est fins ou affaiblis
Intervention chirurgicale potentiellement plus courte
Rétablissement potentiellement plus court
Opération potentiellement moins douloureuse
Accès plus aisé en cas de ré-opération
Implants plus visibles et plus palpables
Probabilité plus élevée de contracture capsulaire
Mammographie plus difficile
Peut, être déconseillé en cas de tissus mammaire fin ou affaibli

Les différents types d’implants

Les implants mammaires peuvent se différencier selon cinq caractéristiques que nous allons aborder. D’une manière générale, un implant mammaire est constitué d’une enveloppe en élastomère de silicone, le contenant, qui va être remplie avec une substance plus ou moins gélatineuse, le contenu.

Les éléments caractéristiques sont :

  • La taille
  • La forme
  • La texture de l’enveloppe
  • La substance de remplissage
  • Le profil

Ces éléments sont à évoquer avec votre chirurgien afin d’avoir une prothèse la mieux adaptée à vos envies, vos besoins et votre morphologie.

La taille

Il faut tout d’abord savoir que la taille d’un implant est mesurée en centimètres cube (cc) et non en taille de bonnet. Choisir le volume qui convient à votre corps c’est l’assurance d’un résultat à la hauteur de vos attentes. Le volume final est déterminé par une combinaison de la largeur (a), de la base (b) et de la projection (c).

Un implant avec un gros volume ne signifie pas obligatoirement que vos seins auront l’air plus volumineux car cela dépend de votre corps et votre silhouette. Seul votre chirurgien peut estimer le volume de l’implant selon le résultat final voulu.

La forme

Il existe deux formes de prothèse, les implants ronds et les implants anatomiques en forme de goutte d’eau, chacun est associé à une problématique spécifique.

L’implant rond
Les effets de la gravité causent généralement une diminution du galbe du sein au niveau du décolleté donnant à la poitrine allure plus plate et vide. Cet implant rempli le tissu mammaire existant en ajoutant du volume, particulièrement au niveau du décolleté, ce qui donne une forme bombée au sein.


L’implant anatomique, en forme de goutte
Cet implant a une forme plus naturelle qui suit les lignes originelles du corps. L’implant remplis le tissu mammaire existant avec une augmentation subtile de la zone supérieure et une plus importante de la zone inférieure.


La texture de l’enveloppe

Les implants peuvent être lisses, texturés ou micro-texturés.
Par un procédé spécifique, l’enveloppe est rendue finement rugueuse favorisant ainsi l’adhésion aux tissus environnants. Cette adhésion empêche la rotation des implants anatomiques et a un impact sur l’apparition des contractures capsulaires. Un implant texturé peut exiger une incision plus grande car la texturation de l’enveloppe rend l’implant plus difficile à insérer dans la loge, ce qui peut obliger le chirurgien à exercer une contrainte excessive risquant d’endommager l’implant ou de réduire sa durabilité.
Des facteurs tels que le positionnement de l’implant, sa taille et la quantité de peau et de tissu couvrant l’implant peuvent influencer sa perception à la palpation. Par exemple les implants en position pré-pectorale ont tendance à être plus palpable que les implants en position rétro-pectorale.

La substance de remplissage

Les implants mammaires des Laboratoires Arion peuvent être remplis avec différentes substances.
Le gel silicone contenu dans les implants MONOBLOC® silicone SoftOne® est cohésif, c’est-à-dire qu’il n’est pas liquide et qu’il restera stable et conservera sa forme même en cas de rupture. Sa viscosité permet d’être proche de la consistance de la glande mammaire.

L’hydrogel contenu dans les implants MONOBLOC® Hydrogel CMC est constitué de cellulose et de sérum physiologique, soluble dans l’eau et radio-transparent, facilitant ainsi le dépistage et la surveillance des pathologies mammaires. Sa viscosité lui confère également une consistance proche de celle de la glande mammaire.
L’hydrogel CMC est la seule alternative à ce jour entre les implants en gel de silicone et les implants remplis de sérum physiologique.

Le profil

Le profil d’un implant est lié à sa projection vers l’avant par rapport à la paroi thoracique.

Les implants MONOBLOC® silicone rond existent en profil bas, haut et extra-haut

Les implants MONOBLOC® silicone anatomique existent en différents profils liants la base à la projection pour une silhouette naturelle.

Les implants MONOBLOC pré-remplis d’hydrogel ronds existent en profils haut et bas.

Le catalogue Arion

Téléchargez notre catalogue ici.

En savoir +

Garantie Arion

L’excellence Arion, la garantie sérénité
En savoir +

Etude Clinique

Concevoir aujourd'hui les implants mammaires de demain.
En savoir +

Arion dans le monde

Localisez nos docteurs à travers le monde.
En savoir +